Que (ne) changeriez-vous (pas) ?

21/10/11 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Un duplex du début des années nonante a subi une métamorphose complète.

Lignes de force (selon l'architecte)1. Un double duplex sous une toiture à deux versants a bénéficié d'un relooking contemporain. 2. Des travaux de gros oeuvre n'étaient pas nécessaires, l'aménagement de l'appartement était déjà optimal. 3. Les atouts de l'intérieur ont été maintenus et accentués si nécessaire. 4. Les sols, les murs, le plafond, les meubles encastrés et indépendants ont été adaptés lorsque cela s'est avéré nécessaire. Souvent, la base a été maintenue mais dotée d'une nouvelle finition (les armoires encastrées, par exemple).

Relooking du duplex Studio 8 - 03 366 68 79

Catharina et Frederik, du bureau de conception Studio 8, sont respectivement architecte d'intérieur et menuisier. Une combinaison idéale pour proposer une solution complète, de la conception à l'exécution. Pour son cinquantième anniversaire de mariage, un couple anversois voulait se faire plaisir en modernisant son appartement. "Ils ont toujours apprécié la belle architecture, remarque l'architecte d'intérieur, et sont ouverts aux nouvelles idées."

Le couple a donc donné carte blanche à Studio 8 et s'est retiré pendant sept semaines dans sa seconde résidence. "Nous avons démarré le projet modestement mais, vu la grande liberté conceptuelle que nous avaient accordée les propriétaires, nous sommes finalement allés très loin dans le relooking, explique Catharina Adams. Nous nous demandions à chaque fois : que changerions-nous et ne changerions-nous pas ?" Plusieurs décisions sont tombées alors que les travaux avaient déjà démarré. Les propriétaires ne sont jamais venus voir durant les travaux. Ils voulaient que la surprise soit totale.

Qualités

Les jeunes concepteurs ont voulu garder, voire accentuer, les nombreux points positifs que présentait cet appartement construit en 1990. "Il s'agissait au départ d'un double duplex situé aux deux derniers étages d'un immeuble à appartements, précise l'architecte d'intérieur. Le couple avait acheté deux appartements jointifs. Il avait fait réaliser un passage entre les deux lors de la construction même du bâtiment et adapté l'aménagement à son mode de vie. Un des appartements comprenait la cuisine, la salle à manger et le salon, et l'autre la chambre à coucher, la salle de bains, le dressing et le bureau."

Le dernier étage, sous les combles, ne jouit que d'une superficie réduite et abrite un coin TV offrant de part et d'autre une vue sur l'étage inférieur. La surface habitable était donc suffisante. Le duplex présentait d'autres atouts encore, notamment deux terrasses en toiture offrant une vue sur un bois et sur l'Escaut, et apportant une lumière très fonctionnelle et agréable. Les propriétaires étaient très contents de l'aménagement existant, qui pouvait rester tel quel. Une paroi placée en oblique sépare quelque peu la cuisine du salon. "Cet élément-là devait également rester car cet axe diagonal élargit tant la cuisine que le salon.

Et cette séparation se justifie aussi sur le plan architectural", poursuit Catharina. Le toit incliné, visible dans tout l'appartement, est également important : bien que le raccordement avec les parois verticales s'avère délicat, il confère, d'un point de vue architectural, une dimension supplémentaire à l'intérieur.

Sofie De Vriese

Consultez le numéro 345 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires