Une lumineuse sobriété

14/11/11 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Les propriétaires ont acheté le terrain dans un lotissement situé en Flandres, avec pour objectif d'y construire une maison semi-mitoyenne.

Lignes de force (selon l'architecte)

1. Une construction semi-mitoyenne conférant une belle sensation de spatialité grâce à la création d'un vide. 2. Une grande ouverture sur le jardin, tout en garantissant l'intimité nécessaire côté rue.

Architecte

Anja Vissers - 014 55 23 10

Les propriétaires ont acheté le terrain dans un lotissement situé en Flandres, avec pour objectif d'y construire une maison semi-mitoyenne. La lumière et l'espace étaient des critères sur lesquels ils ne voulaient faire aucune concession. Ils souhaitaient aussi "une pièce d'eau dans le jardin".

C'est lors d'une édition de l'événement "Ma Maison Mon Architecte" qu'ils ont rencontré leur architecte. "Le courant est immédiatement bien passé et nous nous retrouvions pleinement dans ses projets, racontent-ils. Nous étions surtout conquis par l'attention qu'elle portait aux lignes et aux matériaux sobres, ainsi qu'à la lumière et l'espace." Précisément le credo d'Anja Vissers.

Espace et lumière

Le long hall d'entrée bénéficie de la lumière provenant de la porte d'entrée en verre dépoli, et présente sur sa face droite une rangée de larges et hauts placards encastrés. L'ensemble affiche une grande sobriété esthétique doublée d'une grande fonctionnalité. Deux caractéristiques que l'on retrouve dans toute la maison. "On peut vraiment qualifier ces placards de fonctionnels parce qu'ils font à la fois office de vestiaire, d'espaces de rangement et qu'ils abritent aussi des toilettes", commentent les propriétaires.

Avec sa façade avant percée d'un seul bandeau vitré, la maison paraît très fermée. Cet effet était bien entendu recherché pour préserver au maximum l'intimité des occupants. Mais derrière la porte en verre située au bout du hall d'entrée, le vaste espace du séjour se retrouve baigné de lumière grâce à la baie vitrée carrée courant sur toute la hauteur de la façade arrière et coulissant sur sa moitié pour s'ouvrir au jardin. Prolongeant la terrasse en dalles de béton, le longiligne bassin de natation, serti d'une plage en bois dur, attire irrésistiblement le regard. Pourvu d'une plantation filtrante, il n'exige que peu d'entretien.

Les propriétaires jouissent ainsi d'un apaisant panorama extérieur, même à partir de la cuisine placée côté rue. Là aussi, l'équilibre entre sobriété et fonctionnalité est très maîtrisé. Une sobriété qui se manifeste aussi dans le choix du matériau pour le plan de travail, une pierre composite gris clair. Le revêtement de sol est en dalles de pierre, contrairement au reste de la maison où l'on retrouve partout un plancher en chêne, hormis la salle de bains. "La couleur verte que nous avons utilisée pour la paroi de l'îlot de cuisine est la seule petite folie chromatique de la maison, commente la propriétaire. Ce contraste me semblait pertinent dans ce grand espace."

Dirk De Mesmaeker

Consultez le numéro 346 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires