Vivre en autarcie

15/02/11 à 17:39 - Mise à jour à 17:39

La maison de l'architecte Jurgen Baetens est devenue une véritable carte de visite écologique.

LIGNES DE FORCE 1. Une maison axée sur le lien entre l'intérieur et l'extérieur. Toutes les zones se trouvent côté jardin et jouissent d'un accès à ce dernier. 2. La maison est un espace complètement ouvert et se rapproche de l'architecture d'un loft. 3. Il s'agit d'une maison basse énergie avec une isolation renforcée, des panneaux photovoltaïques, une pompe à chaleur, une conception compacte et un chauffe-eau solaire (planifié).

ARCHITECTEJurgen Baetens

Jurgen Baetens a eu l'opportunité d'acheter une parcelle située plus profondément dans les terres. Sa maison a donc pu être implantée loin derrière la rangée de maisons existantes. Si l'absence de vis-à-vis peut apparaître pour certains comme un avantage, la proximité du chemin de fer et les nuisances sonores qu'il peut générer semble clairement un inconvénient. L'architecte y a toutefois remédié en positionnant sa maison le plus loin possible au nord, à seulement huit mètres des voies ferrées!

Ecran acoustique Explication : la façade arrière, située au nord, a été entièrement recouverte par les terres issues de l'excavation des caves, créant ainsi un talus se révélant un excellent écran de protection acoustique. Ce positionnement au fond de la parcelle a par ailleurs offert le grand avantage d'un dégagement maximal à l'avant, permettant l'aménagement d'un vaste jardin orienté plein sud.

Entièrement vitrées, les façades sud et ouest accueillent largement les rayons solaires, faisant bénéficier la maison d'un important réchauffement naturel.

Maison en abri

"Notre maison s'apparente en fait à un abri", résume le concepteur. "Le toit plat repose sur la façade nord et sur plusieurs colonnes. Les trois autres façades n'ayant aucune fonction portante, les façades sud et ouest ont pu être entièrement vitrées." Sofie De Vriese

En savoir plus sur:

Nos partenaires