En images: comment une impressionnante rénovation offre 75 m² de surface habitable supplémentaire

31/03/16 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

Paul et Hedwige ont construit cette maison dans les années 1970. La maison moderne que l'on découvre aujourd'hui résulte de la recherche infructueuse d'une nouvelle habitation plus spacieuse et moins exposée au bruit. Elle comprend quelque 75 m2 d'espace de vie supplémentaire. Pourtant, la surface au sol est restée la même...

" Il y a quarante ans, nous avons choisi ce terrain parce qu'il était le plus éloigné de la E19, dont la construction n'était pas encore achevée. Mais depuis 2008, la circulation a considérablement augmenté, entraînant aussi d'importantes nuisances sonores. De plus, comme nous manquions d'espace, nous nous sommes mis en quête d'une nouvelle habitation ", expliquent les propriétaires. " Nos recherches n'ayant rien donné, nous avons finalement décidé de rénover notre habitation et de l'adapter à nos besoins. Lorsque l'analyse coûts-bénéfices s'est révélée positive, nous avons été de l'avant. "

Les principaux objectifs étaient de créer de l'espace et de pourvoir l'habitation de l'isolation thermique et acoustique la plus récente. " Ce n'était pas une mince affaire à l'époque où nous avons entrepris les travaux... Mais l'architecte Barbara Leenaards, du bureau d'architecture alexAnder janssens, nous a bien assistés dans ce projet. Grâce à son intervention énergique, tous les problèmes qui ont surgi au cours du processus de construction ont pu être résolus. "

En hauteur

Pour créer cet espace supplémentaire, l'architecte a tout simplement ajouté un étage au-dessus de la maison - à l'exception du grenier, tous les espaces se situaient en effet au rez-de-chaussée. " La surface au sol est restée identique, ce qui a permis de conserver le jardin entièrement aménagé et de préserver les autres atouts du logement, comme les différentes vues sur l'extérieur et la luminosité. Nous avons également décidé de garder un aspect rural et discret à l'avant et de ne surélever la maison qu'à l'arrière. Le pignon central a été légèrement surélevé et un troisième pignon a été ajouté. Mais la nouvelle construction reste invisible de la rue. La façade avant est donc assez fermée, ce qui garantit l'intimité des habitants ", explique l'architecte Barbara Leenaards.

Le pignon du volume arrière a été démoli et des poutres en acier ont été posées sur les murs existants. Grâce à cette méthode de travail, les murs extérieurs du rez-de-chaussée supportent la charge supplémentaire du nouveau volume. Les murs extérieurs de l'extension ont été construits à l'aide de blocs Ytong. Leur pose en léger retrait a permis de placer 8 cm d'isolation EPS et de recouvrir ensuite toute la hauteur de la construction d'un crépi. Pour éviter qu'une fissure apparaisse entre les deux niveaux - ce qui pourrait survenir puisque le crépi est posé sur deux bases différentes et " travaille " donc différemment -, un joint de dilatation a été introduit dans le revêtement de façade. C'est en grande partie pour cette raison que les maîtres d'ouvrage ont opté pour deux couleurs distinctes : gris clair pour le rez-de-chaussée existant et blanc pour le nouvel étage. Au final, l'ensemble revêt une apparence uniforme et toute trace de rénovation est adroitement camouflée.

Le toit a également été entièrement rénové. L'ancienne toiture était en effet composée d'ardoises contenant de l'amiante et devait donc être entièrement démontée et assainie. Des tuiles plates en terre cuite ont été posées au-dessus d'une structure de panneaux de toiture autoportants. " Comme les habitants souhaitaient occuper leur maison pendant les travaux, le choix s'est porté sur ces panneaux préfabriqués. Alors que la mise en place d'une toiture peut parfois durer jusqu'à six semaines, celle-ci a été posée en un jour. De plus, ces panneaux standard sont pourvus de 14 cm d'isolation. Pour respecter un timing strict, nous n'avons travaillé qu'avec un seul entrepreneur et veillé à bien planifier les différentes phases des travaux. "

Texte: Elien Haentjens - Photos: Bart Gosselin

Je vais construire & rénover n°389

Architecte Barbara Leenaards - www.architect-aj.be

Nos partenaires