En images : Jeu de contrastes dans une maison bruxelloise des années trente

24/04/17 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Revisiter une maison bruxelloise des années 30 à la lumière de l'architecture d'aujourd'hui, voilà le pari relevé avec brio par l'architecte Hajrije Bergsoj. Inspirée par l'âme de la maison, la jeune femme a imaginé un projet de rénovation et d'extension aux allures très contrastées.

Lorsqu'Isabelle et Jean-François dénichent cette demeure dans un quartier prisé d'Ixelles, le tableau n'a rien d'enviable. " La maison était en très mauvais état, se rappelle la propriétaire. Elle n'était plus du tout adaptée à notre façon de vivre, mais c'est ce qui nous a permis de faire un projet très personnel. " Après avoir visité de nombreux biens, le couple a eu un coup de coeur pour cette habitation dont le rez-de-chaussée est de plain-pied avec la rue. " Nous avons été séduits par le côté pratique, raconte Isabelle. Il est plus facile de ne pas devoir monter les marches d'une maison bel-étage avec des courses ou des valises. "

Car cette famille française est souvent en voyage et accueille régulièrement parents et amis. Agrandir et mettre au goût du jour, le tout en lumière, voilà le programme imposé. Les espaces de vie prendront logiquement place au rez-de-chaussée, en relation avec le jardin. Le premier niveau sera dédié aux parents, libres de circuler entre leur chambre, la salle de douche, le dressing et le bureau sans passer par le palier. Les trois enfants se partageront le deuxième étage tandis que le dernier plateau sera réservé aux amis de passage.

Texte: Marie Delooz

Je Vais Construire 400

Nos partenaires