En images: Restaurée tout en sobriété

16/06/16 à 11:29 - Mise à jour à 11:29

L'architecte Audrey Denoël a entièrement repensé la configuration d'une petite maison ouvrière pour l'adapter à son mode de vie. Lumière, espace et sobriété sont les mots clés de cette rénovation, couronnée par le Prix de l'Architecture et de l'Urbanisme 2015 de la Ville de Liège.

En apparence, c'est une petite maison comme les autres, dans le quartier Saint-Léonard à Liège. Le passant remarquera toutefois que sa façade, fraîchement repeinte, tranche par rapport à ses voisines. L'oeil averti posera peut-être son regard sur les pignons contemporains, somme toute assez discrets, ou sur les encadrements de fenêtres en aluminium. Mais pas de quoi deviner ce qui se cache à l'intérieur, c'est certain ! Car tout y a été mis sens dessus dessous. L'espace à vivre d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec l'habitation d'hier. Le logement a été réorganisé, ouvert, optimisé. Sans pour autant toucher au volume existant, histoire de favoriser l'intégration du projet dans le quartier.

Audrey Denoël, architecte et propriétaire, a su tirer parti de l'existant en repensant totalement la configuration du bâtiment. " Lorsque j'ai visité la maison, j'ai tout de suite vu son potentiel ! ", s'exclame-t-elle. Il fallait bien un regard de professionnel : la maison était en ruine, la façade avant avait tendance à s'affaisser, l'intérieur était insalubre, et la structure instable. " Elle était dans un état lamentable, mais elle avait l'avantage d'être vendue à un prix démocratique, qui permettait de garder un budget pour faire des travaux lourds. Et c'était ce que je recherchais : j'avais envie de m'amuser ! "

Nos partenaires