En images : transformation impressionnante d'une maison de rangée sombre

25/03/15 à 11:24 - Mise à jour à 11:26

N'appréciant plus du tout sa maison de rangée, sombre et complexe, le propriétaire a demandé à g2architecten d'y apporter de la lumière, de la logique et de l'harmonie, tout en remédiant à quelques problèmes constructifs.

Cette maison d'à peine vingt ans nécessitait une rénovation radicale. Totalement désuète, son agencement ne convenait plus du tout à son propriétaire. Et après analyse de la situation par le bureau g2architecten, il s'est avéré qu'elle présentait aussi des défaillances constructives. Les architectes ont dès lors proposé de la mettre en partie à nu en vue de l'isoler et de la parachever avec de nouveaux parements. Ils ont aussi adapté certaines ouvertures dans la façade à rue, en particulier la fenêtre du rez-de-chaussée qui a été sensiblement agrandie. Pour créer un équilibre entre le besoin d'apport de lumière naturelle et celui d'intimité des occupants, les architectes ont imaginé un claustra devant cette ouverture, en prolongeant les briques de parement. Et pour que la nouvelle façade soit harmonieuse, ils ont fait de même à l'étage. Deux autres claustras en briques ont ainsi été créés et font office de garde-corps pour chacune des deux hautes fenêtres. Quant au choix de la brique de parement, il s'est porté sur un modèle d'une épaisseur de 7 centimètres, afin de ne pas devoir élargir les fondations et de maintenir la nouvelle façade dans l'alignement exigé.

Une façade arrière rythmée

La façade arrière a été entièrement bardée de plaques en fibres-ciment dont les dimensions suivent le rythme des nouvelles baies. L'ancienne terrasse ayant été entièrement intégrée dans le volume de la maison, cette façade forme désormais un ensemble épuré dont le bardage blanc offre un important contraste avec la brique brune de la façade à rue.

Pour intégrer l'ancienne terrasse et remodeler le volume arrière, les architectes ont réalisé une extension en ossature bois au niveau de la chambre. Cette ossature a été prolongée au-delà des fenêtres afin d'encastrer ces dernières sur les deux niveaux. Les larges retraits en façade assurent dès lors une excellente protection solaire tout en rehaussant le cachet de l'ensemble, et permettent en conséquence de laisser les volets ouverts durant les jours ensoleillés. Les caissons de ces volets sont par ailleurs intégrés dans l'épaisseur de la façade, qui reçoit aussi les descentes d'eau ainsi qu'un conduit technique évacuant, entre autres, l'air vicié de la hotte de cuisine.

Texte : TiM Vanhove - Habitos.be - Photos : Liesbet Goetschalckx

Je vais construire & rénover n°379

g2architecten - www.g2architecten.be

Nos partenaires