En images : Un cube en verre attire la lumière dans une maison de ville du dix-neuvième siècle

27/06/17 à 13:43 - Mise à jour à 14:36

C'est le jardin de cette maison de ville du XIXe siècle qui a guidé le projet de rénovation. Après réflexion sur les différentes pistes à explorer, la mise en oeuvre d'un élément transparent au milieu du jardin s'est imposée comme une évidence. Aujourd'hui, la petite cuisine d'origine a généreusement gagné en superficie et bénéficie d'une vue imprenable sur l'extérieur.

Quand le couple a fait appel aux architectes, l'idée ne consistait ni à agrandir sa maison ni à la modifier en profondeur. Il souhaitait surtout que le jardin devienne le point de mire de la cuisine et de la salle à manger (située en retrait de plusieurs mètres). En effet, au fil des années, Anne a façonné un véritable coin de nature luxuriante dans ce qui n'était au départ qu'un simple jardinet de ville sans âme. Pour déplacer le centre de gravité de la maison vers le jardin, les architectes Sibrine Durnez et François-Xavier Martiat ont imaginé l'ajout d'un volume vitré. Inséré entre la cuisine existante et le mur mitoyen, il crée une ouverture et, en même temps, une astucieuse séparation. L'ouverture provient de la transparence et de l'espace gagné à l'intérieur, côté cuisine, tandis que la séparation entre le jardin et l'ancienne cour a permis de créer un patio entre le mur mitoyen, la cuisine et la salle à manger. L'ensemble forme un "tout cohérent", pour reprendre les mots de François-Xavier Martiat.

Je Vais Construire 402

Vanesse Uyttenhove

Nos partenaires