En images : un rez-de-chaussée sombre et exigu transformé en espace de vie ouvert et lumineux

18/05/15 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

La façade terne de cette mitoyenne namuroise affiche aujourd'hui un nouveau visage rehaussé par un enduit blanc éclatant et un balcon pour le moins original. D'étroites lamelles d'acier assemblées avec art et finesse créent un volume léger et dynamique qui laisse passer la lumière et prolonge agréablement l'espace de vie en le projetant vers le jardin.

Après avoir vécu quelques années dans leur maison mitoyenne proche du centre de Namur, Vincent et Stéphanie ont senti le besoin de la transformer pour donner plus d'espace à la vie familiale et surtout pour créer un accès pratique de la cuisine vers le jardin situé un niveau plus bas. Jusque-là, confie Vincent, nous vivions toujours dans le salon à l'avant de la maison. Mais nous avions très envie de vivre sur l'arrière en contact avec le jardin". Cependant, la configuration du rez-de-chaussée ne permettait pas une ouverture et une liaison aisée vers l'intérieur d'îlot. L'idée est alors venue aux propriétaires de contacter l'architecte Sébastien Mouffe, gérant de l'atelier Subway Architecture, pour réaliser leurs souhaits.

Carte blanche

Une fois leurs desiderata exposés au maître d'oeuvre, les propriétaires ont laissé libre cours à l'imagination créatrice du professionnel pour matérialiser leurs envies en un projet architectural concret et adapté. En l'occurrence, l'architecte a rapidement visualisé le futur projet. Dès le premier rendez-vous, une esquisse se dessine déjà dans sa tête : un espace, une ambiance, des volumes, des vues, une qualité de lumière, qu'il reste à peaufiner sur sa table à dessin. Sébastien Mouffe dispose incontestablement de cette qualité : "quand je quitte le lieu d'un projet, lors de la première visite, j'ai l'idée ! Il ne reste qu'à la dessiner...".

Du noir au blanc

À l'origine, la cuisine était complètement séparée du séjour. Implantée dans la travée arrière de la maison, elle était accessible par une petite pièce intermédiaire donnant sur la terrasse. Moins qu'une pièce de vie, cette zone transitoire était plutôt un espace de passage vaguement aménagé en salle de jeu pour les enfants. Telle quelle, la disposition du rez-de-chaussée n'offrait pas aux occupants la flexibilité et la communication entre les espaces auxquelles ils aspiraient. De plus, il fallait passer par la cave pour se rendre au jardin, si bien que les deux gamins et leurs parents en profitaient fort peu. Limitée mais efficace, l'intervention architecturale a permis de résoudre les problèmes de lumière, d'ouverture et d'accès au jardin. En quelques mois, l'habitation de Vincent et Stéphanie a troqué son rez-de-chaussée sombre et étriqué pour un espace de vie ouvert et lumineux. Sa triste façade arrière a fait place à un enduit blanc éclatant animé d'un balcon hors du commun. Un petit bijou de conception et de mise en oeuvre.

L'architecte, Sébastien Mouffe, n'a pas hésité à marquer le projet de sa patte originale et de son imagination débordante. Telle "une petite touche rigolote accrochée à la façade", il a conçu ce balcon en prolongation de l'espace de vie ouvert sur le jardin. Ludique, sûrement, mais pas facile à mettre en oeuvre pour autant. La créativité de l'architecte est heureusement renforcée de compétences techniques et constructives qui lui ont permis de réaliser ses idées.

Un appendice original

Il s'agit, somme toute, d'une petite terrasse suspendue bordée "d'un garde-corps sur toutes ses faces", commente l'architecte. L'assemblage de ces lamelles en acier métallisées puis laquées forme un pourtour semi-transparent qui, outre sa fonction structurelle et sécuritaire, fait office de pare-soleil. Tout en laissant passer la lumière, il limite les surchauffes et assure l'intimité nécessaire par rapport au voisinage. Le plancher est composé d'éléments en verre sécurit translucide posés sur les lamelles horizontales et attachés au cadre par de discrètes fixations métalliques imaginées par l'architecte. La face ouverte vers le jardin est protégée par un vitrage transparent coloré dont le jaune vif donne un joli coup de peps à la façade monochrome. Ces éléments vitrés offrent au soleil des surfaces idéales pour se réfléchir et créer des ambiances aux reflets magiques.

Texte: Marie Delooz

Photos: Laurent Brandajs

Architect : Subway Architecture

Nos partenaires