En images : une rénovation abordable en matériaux écologiques

16/06/15 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

D'une traditionnelle maison mitoyenne proposant deux pièces en enfilade, l'architecte Frédéric Brausch a fait un duplex connecté au jardin, surmonté d'un studio. Nouvelle extension et rangements sur mesure permettent aux occupants de profiter efficacement de l'espace. Le projet s'est orienté sur les économies, énergétiques mais aussi financières.

Les rues de ce quartier de Liège sont pentues, pavées. Un quartier calme, vert et prisé, où s'enchaînent les maisons mitoyennes du début du siècle dernier. Les années 80 ont marqué un tournant dans la vie de ses habitants : un tremblement de terre a provoqué beaucoup de dégâts. De nombreux Liégeois l'ont quitté, d'autres sont arrivés et ont retroussé leurs manches pour rénover les immeubles abîmés, provoquant un renouvellement de la population, de l'atmosphère et du bâti.

C'est dans l'une de ces rues que l'architecte Frédéric Brausch et sa compagne ont choisi de s'établir. "On revenait d'un voyage, on avait envie de s'installer, précise le premier. Je connaissais bien le quartier mais je savais qu'il n'était pas bon marché. Un jour, par hasard, nous avons vu cette maison à vendre. Elle était trop chère pour nous. Nous avons fait une offre. Trois mois plus tard, elle était acceptée..."

De fait, la maison, en mauvais état, n'était pas très attractive pour un acheteur lambda... Mais l'architecte a de suite vu son potentiel. Derrière la façade de briques rouges, l'habitation se développait sur un plan proposant deux pièces en enfilade, prolongées par une annexe qui générait une petite cour très sombre. Les maisons voisines étant agrandies par de plus hautes extensions, la lumière avait du mal à se frayer un chemin jusqu'aux pièces de vie. " C'était une évidence, assure Frédéric Brausch. Il fallait démolir l'annexe pour construire quelque chose de plus large et se donner l'opportunité de bien isoler la maison."

Aérer l'espace

L'idée : décloisonner l'intérieur, pousser les pièces de vie au sud, vers le jardin. Mais aussi scinder l'habitation : les propriétaires souhaitant réaliser tous les travaux eux-mêmes - il leur a fallu 5 ans ! -, ils ont aménagé un studio au deuxième étage pour pouvoir y vivre et faire des économies le temps d'aménager l'espace de vie principal. La maison se compose donc d'un duplex qui se déploie sur le rez-de-chaussée et le premier étage, surmonté d'un studio, qui pourrait être aménagé en gîte ou en chambre d'hôte, au niveau supérieur.

Les travaux se sont donc échelonnés depuis le haut : les propriétaires ont commencé par aménager le petit logement, puis ils sont patiemment descendus de pièces en pièces. Jusqu'à arriver à l'élément principal du chantier : la façade arrière. Le premier étage de la vieille annexe a ainsi été démoli, de manière à servir d'échafaudage pour construire la nouvelle charpente, qui porte de mitoyen à mitoyen. Le reste de l'annexe a ensuite été abattu de manière à monter la façade arrière, habillée d'un bardage de chêne.

Texte : Anne-Catherine De Bast

Photos : Laurent Brandajs

Architext: Frédéric Brausch

Nos partenaires