Envahie de lumière

19/02/13 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Que faire avec une maison de ville vieille de cent ans, divisée en une multitude de petites pièces ? L'ouvrir pour faire entrer davantage de lumière et profiter de la vue sur le jardin !

Que faire avec une maison de ville vieille de cent ans, divisée en une multitude de petites pièces ? L'ouvrir pour faire entrer davantage de lumière et profiter de la vue sur le jardin ! C'est du moins ce qu'a fait l'architecte Rozemarijn Bormans avec sa propre maison de maître. Et le résultat mérite le détour !

Faire entrer davantage de lumière dans la maison, tel était l'objectif des importants travaux de rénovation entrepris par Rozemarijn Bormans. Grâce aux grandes fenêtres et à l'ouverture de l'espace intérieur, la maison est désormais beaucoup plus lumineuse. L'architecte a simultanément réussi à mieux isoler la maison de plus de cent ans et à l'adapter aux exigences de confort actuelles. "De plus, le contact avec le jardin est optimal. Quasiment chaque pièce profite maintenant d'une vue sur la verdure", estime Rozemarijn.

Architecte d'origine limbourgeoise, Rozemarijn Bormans a une prédilection pour les maisons de maître et pour la ville d'Anvers. Il y a quelques années, elle a découvert à Berchem une imposante bâtisse datant de 1900, avec jardin. "Nous sommes immédiatement tombés sous le charme de cette maison. Celle-ci contenait encore bon nombre d'éléments d'origine, tels que des planchers en bois, de jolies moulures et un enduit de façade original avec de beaux ornements. Nous avons restauré tout ce que nous pouvions conserver. Malheureusement, la maison était aussi très sombre. Les nombreuses petites pièces et la construction arrière fermée cachaient entièrement le jardin. J'ai immédiatement compris que la maison requérait des transformations conséquentes. Nous nous sommes immédiatement mis au travail !"

Gretel Kerkhofs/Habitos.be

Consultez le numéro 358 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

Nos partenaires