Fondu dans le paysage

10/08/10 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Au coeur de la campagne néerlandaise, l'architecte Jos Vanderperren a découvert la force architecturale d'un grand plan d'eau et d'une végétation tutélaire.

LIGNES DE FORCE 1. Restauration du volume d'habitation original. 2. Extension dans le respect de la bâtisse existante. 3. Une architecture étroitement liée à la nature. 4. Un projet taillé sur mesure pour les occupants : la nature, l'architecture, l'intérieur et le mobilier s'imbriquent pour former un ensemble cohérent.

ARCHITECTEJos Vanderperren

Située au bord d'un plan d'eau artificiel, cette nouvelle demeure affiche une belle ouverture, toute en transparence. De grandes baies vitrées invitent à contempler sans fin l'exceptionnelle nature environnante de cette propriété sise au nord-est du Limbourg belge. "Nous en profitons chaque jour, confie le couple. Au départ, on ne rêvait que d'une "pièce pour l'été". Mais nous adorons tellement cet endroit que, même en hiver, nous n'arrivons plus à nous arracher à cette contemplation."

Dans cet environnement rural, le style peu conventionnel mêlant nouvelle construction et bâti existant a suscité bien des réactions. "Les gens nous demandent souvent comment nous avons osé nous lancer dans une telle aventure, raconte Rob. Nous avons immédiatement eu confiance en notre architecte. C'est une personne d'expérience, qui possède également une connaissance approfondie de l'histoire de l'architecture, depuis Palladio jusqu'aux maîtres japonais. Avec un tel bagage et une telle vision, cette aventure n'en a été que plus passionnante. Outre la rencontre d'une simplicité sublime, c'est devenu un projet d'une clarté surprenante, fait de luminosité et d'espace."

Huis van Oranje

Les propriétaires se sont directement enthousiasmés pour les premiers plans soumis par l'architecte. La "pièce d'été" qu'il avait dessinée leur a plu d'emblée. Elle offrait en effet d'extraordinaires perspectives sur le paysage alentour. Le projet consistait en l'extension d'une habitation typique et classique, comme on en connaît beaucoup dans cette région.

Baptisée Huis van Oranje en raison de la structure granuleuse de teinte orange des panneaux sandwich, la demeure s'intègre parfaitement dans le décor. La paroi murale fermée comporte une petite fenêtre horizontale, du genre aquarium, qui offre une vue imprenable sur l'extérieur.

Côté poétique

La pièce d'été possède deux parois vitrées, allant du sol jusqu'au plafond. La vitre coulisse partiellement de telle sorte que, par beau temps, les notions d'intérieur et d'extérieur s'estompent. En installant des terrasses à différents niveaux, le concepteur a créé des perspectives changeantes.

Dans son concept, l'architecte a rattaché l'ossature acier à la maison classique, en tenant compte de l'emplacement d'un hêtre majestueux. L'étang confère un petit côté poétique à l'ensemble. Malgré cette intégration d'éléments existants dans le traitement d'ensemble, l'architecte n'a pas hésité à ponctuer le projet d'accents pointus et osés. Ainsi a-t-il équipé cette habitation d'un carport (avec espace de rangement), également en ossature acier.

Philip Willaert

En savoir plus sur:

Nos partenaires