Habitation compacte pour budget serré

14/11/11 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Derrière un ancien mur d'enceinte en grès blanc, une grange décrépite a été lumineusement transformée en une maison unifamiliale compacte.

Lignes de force (selon l'architecte)

1. Le patio orienté plein sud, côté rue et le mur caractéristique en grès blanc. 2. De l'espace dans un volume hyper compact. 3. L'agencement de la maison s'articulant en deux niveaux intermédiaires.

Architecte

Johan De Coster, RAUM architecten - 03 239 10 18

La petite parcelle, tapie dans l'ombre d'un château transformé en centre de bien-être, jouxte un chemin de campagne agrémenté d'une petite chapelle. "En transformant complètement la grange sur son emplacement, on avait là un lieu idéal pour créer une maison compacte", commente l'architecte De Coster.

L'organisation du plan découle des qualités que présentent les abords : le coin repas et la cuisine donnent sur l'espace extérieur à l'avant, un patio orienté plein sud. À l'arrière, le coin salon propose une vue superbe sur les champs pentus. Les différences de niveau adoptées assurent une utilisation maximale de l'espace intérieur et agrandissent les espaces extérieurs.

Les limitations

L'architecte avait conçu au départ un nouveau volume composé de deux niveaux de construction et surmonté d'une toiture plate, mais il avait essuyé un refus. La Protection des Monuments et Sites a en effet imposé toute une série de limitations : il fallait préserver le contexte, prévoir une toiture en bâtière et conserver la grange.

L'architecte a donc dû tenir compte de deux restrictions : le budget et le volume constructible disponible. Il a donc limité le nombre de couloirs et réduit les éléments superflus. Les maîtres d'ouvrage souhaitaient une habitation de type loft, mais la transposition d'une telle atmosphère dans une surface bâtie d'à peine 80 mètres carrés représentait une mission impossible. L'architecte a donc imaginé des espaces se développant sur des niveaux différents mais communiquant tous entre eux, développant une belle impression de spatialité sur une superficie plutôt restreinte.

Agnes Mus

Consultez le numéro 346 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires