Petit clin d'oeil au passé

18/10/12 à 11:04 - Mise à jour à 11:04

Comment combiner harmonieusement une architecture contemporaine, tenant compte de critères tels que les économies d'énergie et la durabilité, avec le caractère authentique d'une maison existante ?

Comment combiner harmonieusement une architecture contemporaine, tenant compte de critères tels que les économies d'énergie et la durabilité, avec le caractère authentique d'une maison existante ? Le bureau d'architectes De Bouwerij a relevé le défi en restaurant cette imposante quatre façades.

La maison, située à Ternat, date du début du XXe siècle. Elle se trouve en plein centre de la commune, à proximité du chemin de fer. L'architecte Paul De Mulder, du bureau De Bouwerij, la décrit comme "une habitation relativement classique avec entrée centrale, flanquée sur la droite d'une annexe de moindre hauteur".

La maison est entourée d'un jardin entièrement muré. Les autres éléments marquants sont la façade avant et sa somptueuse porte d'entrée, de style classique, dotée de petites fenêtres et de ferronneries. La maison se situe à 3,5 mètres de la limite de la zone de bâtisse, derrière une structure typique composée de colonnes maçonnées et de grilles en fer forgé. En deux mots, une demeure qui avait grand besoin d'être rénovée mais qui disposait encore de quelques éléments authentiques, d'une certaine valeur. L'architecte a rapidement compris ce que l'on attendait de lui : rénover cette maison dans un esprit moderne, sans lui ôter son authenticité.

Une façade pleine de caractère On a tout d'abord restauré la magnifique façade avant. Celle-ci a été nettoyée et isolée de l'intérieur, par le biais d'une contre-paroi. Les façades arrière et latérales ont été emballées dans une couche d'isolant de 12 centimètres d'épaisseur et recouvertes de crépi. "Un choix logique, car ces murs étaient banals. La façade à front de rue avait beaucoup plus de caractère."

Les volumes existants et l'agencement d'origine ont été respectés. Toute personne qui entre par la porte principale remarque d'emblée que les séjours se développent classiquement de part et d'autre du hall. "Nous avons choisi d'aménager les séjours de manière contemporaine. Dans le couloir central, l'accent se situe plus sur le respect des matériaux anciens et de leur authenticité", nous confie Paul De Mulder.

Il fut donc décidé que tant la porte d'origine que l'escalier du hall d'entrée devaient être préservés. "On a cependant restauré l'escalier en utilisant la technique que l'on appelle "aérogommage" dans le jargon. C'est un sablage par projection de poudre de céramique, qui donne un effet de ponçage des plus raffinés."

Le carrelage du hall d'entrée est neuf, mais son motif rappelle l'ancien. "Ces dalles s'harmonisent parfaitement avec l'atmosphère authentique du hall d'entrée."

Dirk De Mesmaeker

Consultez le numéro 355 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

Nos partenaires