Remarquable, mais sans excès

30/08/11 à 15:58 - Mise à jour à 15:57

Les propriétaires vivent depuis plusieurs années déjà dans un bungalow datant des années 1930. C'est en fait leur grande quantité de livres qui leur a donné l'idée d'étendre la maison.

LIGNES DE FORCE 1. Une ancienne maison de médecin des années 1930 a été étendue côté jardin pour y accueillir un bureau/bibliothèque et une chambre d'amis avec espace sanitaire. 2. Le bureau est ouvert sur le jardin, tout en restant discret grâce au revêtement en Thermowood sombre, à une porte extérieure sans encadrement visible et à une paroi translucide en polycarbonate. 3. Le cadre de la fenêtre bandeau est incliné de quelques degrés par rapport à la façade, créant ainsi un auvent qui guide le regard vers le jardin tout en faisant office de protection solaire.

ARCHITECTEQuirijn Thijs en collaboration avec Koen Pauwels

Les propriétaires vivent depuis plusieurs années déjà dans un bungalow datant des années 1930. C'est en fait leur grande quantité de livres qui leur a donné l'idée d'étendre la maison. Il existait déjà une petite extension qui servait d'entrée et de salle d'attente pour l'ancien cabinet médical. Dans le fond, une pièce faisait fonction de débarras. L'arrière de l'ancienne annexe a été démoli et remplacé par un volume plus grand, tandis que la partie avant a été conservée et intégrée dans la nouvelle extension. Pour ce faire, les propriétaires ont fait appel à l'architecte Quirijn Thijs.

Espace de travail

Faisant avant tout office d'espace de travail, la nouvelle extension requérait un certain degré d'intimité. Mais c'était aussi l'occasion de créer une plus grande interaction entre la maison, le jardin et la terrasse et, par là même, d'ouvrir davantage l'habitation. L'architecte a trouvé une excellente solution intermédiaire. Côté terrasse, la façade se compose d'une unique grande fenêtre, réalisée en polycarbonate translucide plutôt que dans un verre transparent classique. Par conséquent, l'intérieur est baigné de lumière mais protégé visuellement de la terrasse.

Le bureau proprement dit se trouve à environ un mètre et demi de la fenêtre, mais cet espace est loin d'être perdu. Il sert en effet de passage direct entre le bâtiment principal et l'extérieur. Cette zone est légèrement surélevée par rapport au reste du bureau (qui est en quelque sorte plus bas que le niveau du jardin). L'espace de circulation est accentué par un tapis en vinyle tissé rose vif, un matériau résistant pouvant aussi être utilisé à l'extérieur.

Les occupants ont une vue directe sur le jardin à travers une fenêtre bandeau qui parcourt quasiment toute la largeur de la façade. Le débordement progressif du cadre d'un côté de la façade crée un auvent qui "guide" le regard vers la plus belle partie du jardin.

Bureau en U

Le résultat est un design familial et contemporain, où les matériaux traditionnellement "froids" ont malgré tout leur place. Le polycarbonate, le sol en résine synthétique et les murs blancs accrochent d'ailleurs immédiatement le regard. Ce sont toutefois des détails qui apportent une touche de chaleur à l'intérieur : la joyeuse étagère rythmique contre la paroi en polycarbonate, le revêtement de sol rose et quelques lampes d'ambiance. La grande attention portée au confort d'utilisation s'est traduite par un vaste bureau lumineux, des espaces de rangement ouverts ou fermés en suffisance, une grande surface de travail et un aménagement ergonomique du bureau en U.

Consultez le numéro 343 de notre magazine Je vais construire pour plus d'infos sur la rénovation de cette maison.

Nos partenaires