Un cocon translucide

23/05/12 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Cette maison des années 30, de style cottage, avait reçu une annexe dans les années 70.

Lignes de force (selon l'architecte)

1. En éliminant le superflu et en utilisant deux types de matériaux peu évidents, on a obtenu une toute autre atmosphère dans la maison. 2. L'occasion de poser quelque chose de très contemporain à côté d'un cottage des années trente. 3. Le fait que les nouvelles façades ne soient pas des murs, mais des séparations transparentes. Un passant peut percevoir du mouvement dans la maison, mais ce ne sont que des ombres. La façade brille aussi quand il fait noir, comme une sorte de lanterne.

Architecte

BOB361 - 02 511 07 91

Cette maison des années 30, de style cottage, avait reçu une annexe dans les années 70. Mais l'ensemble manquait d'harmonie et de luminosité, au point que les occupants n'utilisaient quasi plus la partie ancienne. La solution proposée par les architectes de BOB361 est pour le moins remarquable.

La maison d'origine faisait partie d'une résidence secondaire, de style cottage anglais. Séduits par le style épuré et moderniste du bureau d'architectes BOB361, les propriétaires ont décidé de leur confier la réalisation d'une nouvelle extension, ou plutôt l'amélioration de l'extension existante. Leurs souhaits étaient clairs : ils voulaient plus de lumière, un contact direct avec le jardin ainsi que la rue, le déplacement de la cuisine et une harmonie entre les différents espaces. L'escalier existant se trouvait par ailleurs à un endroit peu pratique et prenait beaucoup de place.

Avis favorable

Les architectes ont proposé de maintenir les parties existantes et de les adapter aux besoins modernes. Leur proposition première d'exécuter les nouvelles parois en dalles de verre mat combinées à des plaques de béton blanc, était pour le moins étonnante. Cependant, les maîtres d'ouvrage l'ont immédiatement approuvée. En dépit de l'intervention tout à fait inhabituelle, le service d'urbanisme n'a pas opposé son veto. "Il y a des règles urbanistiques auxquelles il est difficile de déroger, commentent les architectes.

Mais la plupart de nos projets n'étant pas du tout classiques, nous consultons d'emblée la commune ou la ville." Face au concept proposé, et malgré que la surface bâtie dépasse les limites autorisées, les autorités ont donné le feu vert, à titre exceptionnel.

Agnes Mus

Consultez le numéro 351 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires