Un commerce transformé en habitation

04/08/10 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Deux immeubles commerciaux vides en plein coeur de Gand ont été transformés avec énormément de créativité en une habitation des plus agréables.

LIGNES DE FORCE 1. La somptueuse luminosité grâce au vide et au patio. 2. L'agencement malin d'un espace réduit. 3. Les applications éclectiques du béton. 4. L'harmonie et l'utilisation sobre de la couleur et des matériaux.

ARCHITECTER2 architecten

L'habitation est conçue comme une boîte vide. Son agencement et les utilitaires n'avaient pas encore été définis au moment de l'acquisition, et la toiture se composait de plaques métalliques qui ne servaient qu'à maintenir l'immeuble au sec.

"Les immeubles étaient comme une page blanche, sans revêtement de sol, sans canalisations", raconte Wim De Reviere qui a acheté deux immeubles mitoyens : deux grands espaces vides aux dimensions irrégulières, de hauteurs différentes, dont l'un assez sombre.

Le maître d'ouvrage ne pouvait pas modifier la façade vitrée existante. Pourtant, l'habitation d'aujourd'hui n'a rien d'un immeuble commercial transformé. En collaboration avec l'architecte Reinald Verleye, Wim De Reviere a créé un logement à l'agencement original et aux dimensions inhabituelles.

Il a fallu jongler avant que l'architecte et le maître d'ouvrage n'aboutissent à l'agencement le mieux adapté pour ces espaces hors normes. Mais Wim De Reviere trouvait cet exercice bien plus passionnant que la rénovation d'un immeuble existant.

Patio

Le défi majeur de cette rénovation fut sans nul doute l'apport de lumière. La seule source de lumière provenait de la façade avant. Bien qu'elle se composât entièrement de verre, la luminosité était freinée et ne parvenait pas jusqu'à l'arrière de l'immeuble. Pour laisser le jour pénétrer en profondeur, l'architecte et son client ont opté pour une solution drastique.

Dans l'espace supérieur, l'architecte a créé un étage et un vide. À l'étage, il a créé un patio vitré. Pour le réaliser, il a découpé moins d'un quart de la toiture. La toiture proprement dite a été solidement isolée et satisfait aux normes actuelles. De même, non seulement le patio mais aussi toute la maison ont été dotés de double vitrage.

La lumière se déverse généreusement dans le salon de l'étage et, par le vide, elle inonde le coin repas, la cuisine et le bureau du rez-de-chaussée. La boîte vide d'origine baigne désormais dans la lumière, et l'espace en hauteur développe un agencement des plus harmonieux.

Froid et chaud

Le maître d'ouvrage savait d'emblée que, pour parachever l'intérieur, il utiliserait le verre et le béton - celui-ci en raison de sa texture -, ainsi que le bois wengé - pour adoucir la "dureté" des autres matériaux. L'escalier marie les matériaux froids et chauds : la partie inférieure est en béton, la partie supérieure en wengé.

Les propriétaires ont aussi sciemment évité les stores, qui peuvent rendre l'espace plus froid encore. En outre, les tentures doublées sont conseillées au plan acoustique, surtout dans les pièces hautes de plafond. Dans un environnement qui ne se compose que de briques et de béton, on a souvent un problème d'écho très gênant. Les tentures, une moquette ou un tapis mural permettent d'éviter cet écueil.

Agnes Mus

En savoir plus sur:

Nos partenaires