Un mini-grenier transformé en pièce à vivre

24/11/10 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Rien ne permet de soupçonner que ce bel étage de trois pièces était autrefois un grenier sombre et froid.

LIGNES DE FORCE 1. La solution ingénieuse pour l'escalier entre le premier étage et l'ancien grenier 2. L'exploitation maximale d'une superficie et d'un volume restreints 3. L'abondance de lumière et la vue par les fenêtres de toit

ARCHITECTEc [ak'sent] bvba, Nancy Cool, architecte d'intérieur 03 828 10 35

Cette habitation exiguë présente un aspect modeste. Le grenier, sous une toiture inclinée, était un lieu sombre qui s'étendait sur toute la longueur de la maison. La petite famille y a aménagé une chambre à coucher, une salle de bains et un bureau. C'est devenu le domaine exclusif d'Amélie. Une excellente intervention, car la jeune fille a atteint un âge où elle a de plus en plus besoin d'intimité.

Auparavant, on accédait au grenier par une échelle escamotable sortant d'une trappe. "Ce fut un réel défi que de réaliser cet accès avec le peu d'espace disponible", nous confie Nancy Cool. Après avoir tout mesuré soigneusement, elle a imaginé un escalier tout neuf en chêne, en forme de S.

Côté pratique

Au sommet du nouvel escalier, on a percé une grande ouverture dans le mur, avec porte coulissante, pour accéder aux combles. C'est un bel exemple d'ingéniosité technique visant à optimaliser l'espace disponible. En effet, il n'y a pas un centimètre carré qui ne soit exploité. Il faut un peu s'habituer à monter, mais même les personnes de grande taille peuvent facilement se rendre au grenier. Le nouvel escalier affiche aussi un côté pratique car il propose de beaux espaces de rangement, l'un à sa base, l'autre sur le côté.

L'architecte d'intérieur a réagencé l'ancien étage des combles - quelques pièces sombres, séparées par des murets - en trois pièces à vivre dont les murs (de travers) ont été habillés de plaques de plâtre. Les combles sont aussi devenus nettement plus chauds depuis qu'ils ont été isolés. À gauche de l'escalier, on découvre la chambre d'Amélie. Un espace tout en fraîcheur, doté d'un bel éclairage derrière le lit et de quelques placards de rangement sous le toit mansardé.

Exploitation maximale

Au centre, le bureau de la jeune fille, également pourvu de rangements et de belles appliques murales : un lieu très agréable pour étudier. Jouxtant le bureau, la salle de bains, présentant elle aussi de spacieux placards de rangement.

La particularité de ce concept repose sur l'exploitation maximale du moindre recoin et sur la manière discrète, voire minimaliste, de créer l'espace.

Les placards de la salle de bains, par exemple, sont astucieusement dissimulés sous la pente de toiture. Contrairement au passé, la lumière s'engouffre désormais généreusement dans chaque pièce, grâce aux trois grandes fenêtres de toit (120 cm x 120 cm). De là, Amélie bénéficie d'une jolie vue sur le jardin familial et sur les alentours.

Dirk De Mesmaeker

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos