Une ancienne étable aux allures futuristes

14/04/11 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Pour agrandir leur logement, les propriétaires ont investi la grange accolée au corps principal de leur habitation.

LIGNES DE FORCE 1. L'ouverture et la communication intérieure. 2. La confrontation réussie entre des éléments contemporains et d'époque. 3. La circulation verticale remaniée pour donner accès aux anciens et nouveaux niveaux sans modifier la volumétrie existante de la grange. 4. La fluidité de la communication entre l'espace intérieur et l'espace extérieur, tant côté rue que côté jardin.

ARCHITECTEAtelier d'architecture Vortex, Paul Robinet

Le verre et l'acier s'expriment ici dans un jeu de perspectives aux accents ultracontemporains, l'ensemble côtoyant des structures anciennes telles que les poutres d'origine de cette antique étable/laiterie.

La structure de base a été conservée pour des raisons de budget, mais l'architecte a rusé pour répondre aux desiderata des maîtres d'ouvrage qui ambitionnaient une surface plus vaste et une communication aisée entre chaque zone de vie.

L'idée était d'agrandir le logement en utilisant le bâtiment accolé au corps principal de l'habitation existante pour y aménager une cuisine et un salon au rez-de-chaussée, une salle de bains, une chambre et un grenier à l'étage.

Sans oublier l'élargissement de l'espace bureau établi sur la mezzanine. D'une façon générale, les propriétaires imaginaient leur projet organisé au sein d'un espace ouvert et lumineux.

Un défi qui a finalement pu être relevé, à l'aide de nombreuses astuces, tant techniques qu'architecturales.

Un cube pour organiser l'espace Le projet s'organise autour d'un volume cubique suspendu dans la grange. Il accueille une chambre déclinée sur deux niveaux (avec le lit tout en haut) et surplombe la cuisine.

Ce cube aérien, habillé de panneaux en MDF peints dans un coloris orange, semble réellement "voltiger" dans l'espace, sans support, ce qui l'allège visuellement.

Épinglons aussi la partie vitrée du cube, permettant une vision vers le salon et laissant pénétrer la lumière.

"Nous avons positionné le cube au-dessus de la cuisine car il s'agit d'un endroit qui peut naturellement accepter un plafond plus bas. Nous en avons profité pour y intégrer la hotte et des spots encastrés, indique l'architecte."

Prenant appui sur un poteau métallique central, l'escalier en demi-colimaçon assure un encombrement minimal au coeur de l'habitation et brille par sa légèreté.

Une prouesse réalisée grâce à l'utilisation conjointe de profilés très minces en métal et de paliers en verre organisés sur différents niveaux, desservant plusieurs espaces.

Sur la droite, il donne accès à la future salle de bains (en cours de réalisation), tandis que sur la gauche, il mène au cube orangé et à l'espace bureau.

Une grande passerelle en verre conduit quant à elle à deux chambres totalement relookées et récemment dotées d'un dressing sur mesure.

Enfin, un dernier accès nous dirige vers le grenier.

Stavie Deroc

Nos partenaires