Une lumineuse transformation

19/03/12 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

Pour transformer cette simple maison mitoyenne en lieu de vie confortable, lumineux et spacieux, les architectes ont su tirer le meilleur du passé pour sublimer le présent, dans le respect du budget.

Lignes de force (selon les architectes)

1. Une rénovation de fond en comble qui a transformé une banale maison de rangée en espaces lumineux, confortables et spacieux. 2. Les imposantes baies vitrées fonctionnent comme des tableaux et font entrer la vie extérieure dans la maison. 3. Une belle impression de spatialité obtenue grâce aux ouvertures de portes élargies. 4. L'équilibre entre les éléments anciens mis en valeur et les formes contemporaines, très épurées.

Architecte

Graux & Baeyens architecten - 09 330.34.93

Au départ, la demeure du propriétaire n'était qu'une simple maison ouvrière de rangée, bâtie à la fin du XIXe siècle. Totalement fermée à l'arrière, elle offrait en revanche une vue imprenable sur la rivière et la nature environnante, avec le centre-ville en arrière-plan. Cette vue fut le point de départ de la rénovation que les architectes Koen Baeyens et Basile Graux ont mise en oeuvre, l'objectif étant de faire entrer la vue - et la lumière - dans les pièces de vie.

Pour ce faire, les ouvertures existantes de la façade avant ont été agrandies pour y placer de larges baies vitrées quasiment carrées, afin de dégager la vue au maximum. Bien que les surfaces vitrées soient ininterrompues, il s'agit bien là de baies coulissantes. Pour cela, il a fallu mettre en oeuvre de robustes châssis en afrormosia dont les profilés volontairement plus larges accentuent l'effet d'encadrement. Un effet "tableau" renforcé par la position en retrait des baies qui permettent par ailleurs un accès extérieur sécurisé par des garde-corps en verre.

La porte d'entrée, en aluminium blanc et sans cadre apparent, a été sertie dans la façade de crépi blanc. De cette manière, l'entrée se fond entièrement dans la façade, et contribue à mettre à l'honneur les trois vastes baies (la quatrième au-dessus est à peine visible de la rue). Les concepteurs ont veillé à ce que le budget ne soit pas dépassé. La maison affiche désormais une allure spectaculairement différente, alors qu'une grande partie de l'ancienne structure a été conservée.

De larges passages

La maison se composait à l'origine d'une cave, d'un rez-de-chaussée et de deux étages surmontés d'un grenier à toiture inclinée. En relevant la pente à l'arrière, les architectes ont pu transformer ce grenier en un réel espace de vie. À l'avant, le volume se pose en retrait par rapport à la façade pour laisser place à une vaste terrasse de toit. Le volume n'a donc pas changé, puisqu'une portion a été rajoutée à l'arrière tandis qu'une autre a été retirée à l'avant.

Pour respecter le budget, les étages ont été conservés comme tels, étant donné que leur position assurait la stabilité de l'ensemble. Les ouvertures de portes ont été maintenues mais sensiblement élargies afin de créer de larges passages entre les pièces, ce qui permet par ailleurs de visionner chaque étage dans son entièreté. Afin de pouvoir créer l'intimité désirée, les passages sont équipés de panneaux coulissants blancs que l'on remarque à peine en position ouverte. La cage d'escalier, qui joue un rôle important dans les espaces de vie, contribue également aux sensations de spatialité.

De par l'attribution de fonctions bien précises à chaque étage, on obtient une maison multifonctionnelle comprenant un bureau/atelier au rez-de-chaussée, un séjour/cuisine au premier étage, une chambre à coucher avec salle de bains au second, et une pièce polyvalente avec terrasse de toit au troisième.

Sofie De Vriese

Consultez le numéro 349 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires