Une oasis de quiétude

14/04/11 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

De la rue, rien ne laisse deviner l'univers de quiétude, d'espace et de lumière baignant désormais l'intérieur de cette habitation à Geel.

LIGNES DE FORCE 1. La surface habitable a pu être sensiblement agrandie, sans pour autant avoir mis en oeuvre des interventions lourdes. 2. L'escalier de la cuisine vers le premier étage se veut à la fois hyper fonctionnel et esthétique. 3. L'habitation compose un ensemble, toutes les pièces présentent la même harmonie stylistique.

ARCHITECTEbureau d'architectes Hugo Kindts bvba

À l'origine, la maison appartenait aux parents d'Yves, le maître d'ouvrage. Ces derniers y avaient habité toute leur vie en y tenant une pharmacie. Jusqu'au jour où le père prit sa retraite, il y a quelques années. "Nous avons alors pensé à reprendre la pharmacie et à échanger tout simplement nos maisons", raconte Kathy, l'épouse d'Yves

Le plan a été mis à exécution, et l'espace privé du bâtiment a en conséquence fait l'objet d'une transformation complète. Une rénovation lourde que Kathy et Yves ont confiée à l'architecte anversois Hugo Kindts.

Table rase

La maison a ainsi été totalement évidée, à l'exception du revêtement de sol et de l'escalier du hall d'entrée faisant le lien entre l'espace privé et la pharmacie.

Au rez-de-chaussée, si les murs d'origine ont été préservés, la lumière naturelle pénètre à présent bien plus généreusement grâce à aux grandes baies vitrées de la façade arrière.

L'entrée distribue sur la droite un petit espace salon très convivial, anciennement la cuisine. La cuisine actuelle, très spacieuse avec vue sur le jardin, se trouve désormais dans l'ancien séjour. Un séjour désormais transféré au premier étage.

Pour établir un lien entre la cuisine du rez et le séjour au premier, les occupants ont fait installer un escalier supplémentaire. À cet effet, l'architecte a réalisé une structure de verre en saillie au premier étage.

Celle-ci crée un bel espace lumineux, tant au rez qu'au niveau du nouveau séjour, et qui permet aussi le contact entre les deux niveaux.

La salle de bains au premier étage est restée à sa place d'origine, mais l'aménagement a totalement changé. Sur leur assise en béton habillée de carreaux céramiques, la baignoire et la douche de plain-pied sont placées dans le prolongement l'une de l'autre et surplombent le sol revêtu de teck.

Un grand jardin

Derrière la demeure, on découvre un beau jardin, bien entretenu. Une véritable oasis de paix, alors même que le centre-ville n'est pas très loin, et jouissant comme la maison d'une bonne orientation.

Une orientation à ce point favorable qu'elle entraînait un risque de surchauffe dans la maison durant l'été. Les maîtres d'ouvrage ont donc fait installer un pare-soleil discrètement intégré dans la grande baie vitrée côté jardin.

Le garage se trouve aussi au jardin. Comme autrefois. Et derrière ce garage... la piscine.

Dirk De Mesmaeker

Nos partenaires