Une suite à domicile

23/05/12 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Les propriétaires avaient besoin de davantage d'espace et d'intimité, et souhaitaient pouvoir vivre à l'avenir au rez-de-chaussée.

Lignes de force (selon l'architecte)

1. La simplicité de l'intervention, grâce au choix limité de matériaux et de tonalités. 2. L'harmonie entre l'extension et la maison existante. 3. L'excellente communication entre le maître d'ouvrage et l'architecte.

Concept

Architecte Thierry De Vos - Tarch Architectenbureau - 09 234 26 21

Les propriétaires avaient besoin de davantage d'espace et d'intimité, et souhaitaient pouvoir vivre à l'avenir au rez-de-chaussée. L'architecte Thierry Devos a su répondre à cette double demande en un seul geste architectural.

L'histoire de la maison de Patrick et Hilde remonte à la fin des années 80. "Nous habitions tous les deux dans un appartement à Boechout, explique la propriétaire. Je travaillais à Merksem et au départ, nous cherchions un terrain du côté de Hove, d'où mon mari est originaire. Mais nous sommes revenus bredouilles, les prix étant trop élevés, déjà à l'époque. Un jour, nous sommes passés à Brasschaat, par hasard. Il y avait un lotissement et un terrain à vendre. Ce fut le coup de coeur ! La situation excellente, côtoyant une zone verte, fut un argument décisif pour l'achat. En 1989, nous y avons fait construire notre nouvelle demeure et nous avons pu emménager la même année, à peine un an après l'acquisition de la parcelle."

Patrick et Hilde ont été heureux dans cette maison, bien située par ailleurs, tout près du centre mais au calme. Cependant, avec le temps, leurs besoins ont changé. "Nos enfants ont aujourd'hui 19 et 21 ans, ils ont besoin de plus d'espace et d'intimité, commente Patrick. Ils disposaient bien de leur propre chambre, mais ils n'avaient pas assez de place pour y accueillir leurs amis. Bref, il fallait absolument donner plus d'air à leur bulle, plus d'espace. Et nous aussi, en tant que couple, nous avions besoin de plus d'intimité. Et nous en avions assez de devoir faire la file le matin pour la salle de bains..."

Dirk De Mesmaeker

Consultez le numéro 351 de notre magazine Je Vais Construire pour plus d'infos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires