Quand l'architecture, et le béton, permettent plus... avec moins !

A Wilrijk, près d'Anvers, le bureau d'architecture Areal Architecten a conçu une maison unifamiliale qui ne laisse pas indifférent. Architecture réussie, confort de vie, respect des règles d'urbanisme et économies financières, toutes ces notions parfois difficiles à concilier ont trouvé satisfaction dans la proposition des architectes.

Quand l'architecture, et le béton, permettent plus... avec moins !

© Areal Architecten

Une autre réponse aux règles d'urbanisme

La maison interpelle au premier coup d'oeil. Sans qu'aucun élément ne vienne réellement perturber l'atmosphère du quartier dans laquelle elle s'inscrit, il y a pourtant quelque chose de différent qui émane de cette maison unifamiliale. Située en fin de rangée, l'habitation répond aux prescriptions urbanistiques en vigueur, en y posant toutefois un autre regard. Le contexte urbanistique est hétéroclite, ce qui laisse un espace de liberté pour la conception du bâtiment. Ainsi, la répartition des espaces de vie en demi-niveaux fait apparaître une composition de façade naturellement différente.

Quand l'architecture, et le béton, permettent plus... avec moins !

© Areal Architecten

Des demi-niveaux pour agrandir l'espace

A l'intérieur, les différentes fonctions profitent d'interactions croisées, de demi-niveau en demi-niveau. Cette configuration permet une utilisation maximale de la volumétrie de la maison, relativement compacte, à l'image des maisons voisines. Un bureau est installé en demi sous-sol. Se succèdent ensuite, par de petites volées d'escalier, la salle à manger, la cuisine et le salon. Les étages suivants accueillent trois chambres, la salle de bain et un petit dressing, ainsi qu'un grenier polyvalent.

Quand l'architecture, et le béton, permettent plus... avec moins !

© Areal Architecten

Quand l'architecture répond aux contraintes budgétaires

La demande des maîtres de l'ouvrage est classique : qualité des espaces de vie, luminosité naturelle et respect d'un budget limité. Les architectes ont intégré la contrainte budgétaire dès les premières esquisses. Le choix d'un volume compact et de l'organisation en demi-niveaux a été leur premier réflexe. C'est ensuite au niveau du choix des matériaux que des économies ont pu être réalisées ; d'une part par l'emploi d'un bardage métallique en façade et en toiture, et d'autre part par l'absence partielle de finitions intérieures, remplacées par la présence de béton brut.

La double-vie du béton

" Le béton est un matériau particulier, car il combine à la fois de grandes qualités structurelles et esthétiques. Pour nous, le béton apparent est porteur de réelles valeurs esthétiques ", affirment les architectes d'Areal Architecten. " Nous avons une approche très pragmatique de l'utilisation des matériaux. Notre démarche permet d'envisager certains éléments du gros-oeuvre comme une finition, ceci est alors bénéfique autant au niveau du coût de la construction qu'au niveau de la durabilité, en limitant l'emploi de matériaux ". Pour la maison à Wilrijk, le sol est en béton lissé et les plafonds sont réalisés en béton brut de décoffrage. Pour ces derniers, l'emploi de planches de coffrage en bois brut leur confère une belle matière.

Quand l'architecture, et le béton, permettent plus... avec moins !

© Areal Architecten

La mise en place de ces surfaces uniformes contribue à donner de l'ampleur aux espaces de vie, tout en restant très économe grâce à l'absence de finitions. " Cette habitation a coûté 810?/m2 HTVA (ndlr : réalisation en 2011, hors mobilier encastré et hors finition grenier), grâce à l'ensemble des mesures d'économie prises. Nous estimons que l'absence de finitions et l'emploi du béton apparent peut faire baisser la facture jusqu'à environ 10% en fonction des spécificités du projet " précise Areal Architecten.

Une maison conçue comme une sculpture

Les architectes ont conçu la maison comme une sculpture, avec une attention sur les effets graphiques tant à l'extérieur, avec la composition des façades, qu'à l'intérieur. Dans la maison, le jeu des demi-niveaux donne de l'ampleur, ouvre l'espace et les perspectives visuelles. Les espaces de vie présentent des compositions soignées alliant une fonctionnalité sans faille et une maîtrise des proportions et des matières.

Quand l'architecture, et le béton, permettent plus... avec moins !

© Areal Architecten

Les surfaces en béton, au sol ou au niveau du plafond participent largement à cette harmonie visuelle. Enfin, le bardage métallique utilisé en façade et en toiture contribue au langage sculptural insufflé par les architectes. Ce parement unique donne une impression d'unité au volume et une certaine autonomie à la maison, par rapport à son contexte bâti. Le percement des baies, suivant les demi-niveaux, dynamise l'ensemble avec un langage architectural élégant et différent, ceci en évitant toute provocation.

Plus d'informations sur les atouts du béton ? N'hésitez pas à consulter cette page.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos